Home Actualités Radiation du policier Pape Bouba Diallo : Le camp Kara donne sa...

Radiation du policier Pape Bouba Diallo : Le camp Kara donne sa version des faits et accuse

0
Policier radié

Suite aux informations parues dans la presse, faisant état des motivations qui ont abouti à la radiation de l’agent de police pape Boubou Diallo après s’être agenouillé pour effectuer son Ziar auprès de notre Guide Cheikh Ahmadou KARA Mbacké.

Ainsi, nous sommes tenus d’apporter des éclaircissements et précisions sur l’acharnement politique dans cette affaire. Cette sanction de radiation est excessive et truffée d’incohérences.

Pape Boubou n’a pas abandonné son poste et il l’a notifié à la commission d’enquête :

Le policier Pape Boubou Diallo n’a pas abandonné son poste le vendredi 02 Octobre. Le Guide Cheikh Ahmadou Kara Mbacké a quitté Dakar un peu avant 15h pour arriver à Louga vers 17h dans le cadre de la préparation du Magal de Touba dans la capitale du Ndiambour.

Après l’accueil des talibés le Guide est allé rejoindre ses quartiers au niveau de la résidence du Palais Djily Mbaye où il animera une petite déclaration avec des proches avant d’aller dans ses appartements pour prier et se changer. Un peu après 18h le Guide est sorti pour faire un tour des lieux et demander aux membres de la Kara sécurité de nettoyer le palais. Ce sera à ce moment précis que Pape Bouba Diallo est arrivé sur les lieux ( ses heures de descentes de travail étaient fixées entre 17h et 18h ) à l’intérieur de la deuxième enceinte du palais pour effectuer son Ziar dans la pure tradition mouride au Guide Cheikh Ahmadou KARA.

Ziarra qui n’aura duré même pas 1 mn et Pape Bouba se relèvera pour accompagner l’assemblée avec le Guide devant le portail principal pour ensuite rejoindre son domicile. ( les vidéos et les photos sont disponibles et des diffusions en directes dans les réseaux sociaux )

L’acharnement contre Cheikh Ahmadou KARA le Guide de la révolution Pacifique :

Plus d’un mois après que la vidéo ait circulé dans les réseaux sociaux sans aucun incident.Ce sera le 12 Novembre que l’officier Pape Bouba Diallo a été notifié de son arrêt et sa punition pour 10 jours à Saint-Louis.

Coïncidence ou manipulation : la veille le Mercredi 11 Novembre Cheikh Ahmadou KARA Mbacké Célébrait en grande pompe le retour d’exil de Serigne Touba du Gabon avec des milliers de personnes venues des contrées les plus lointaines du Sénégal. Durant la manifestation le Guide du PVD avait ouvertement émis des reproches sur la démarche trop politique du président Macky Sall au détriment des préoccupations sociales et c’était une première. Message de contribution que la mouvance présidentielle prendra automatique comme une déclaration une guerre

Cacophonie dans la procédure de radiation :

Après avoir purgé la peine de dix jours de tôle à Saint- Louis, l’agent Pape Boubou Diallo rejoint son poste à Louga où il recevra la notification de son affectation au commissariat central de Matam le 25 novembre.

Pendant presque la durée d’un mois il fera des vas et viens incessants à ses propres frais entre Louga et Dakar à la Direction de la sûreté publique pour finir au commissariat central de Guédiawaye comme dans un jeu de ping pong où il sera entendu tout seul. Durant l’enquête Pape Boubou Diallo a bien précisé à l’assistance qu’il n’a pas abandonné son poste, c’est bien à l’heure de sa descente et dans un espace privé qu’il a salué son Guide et qu’il a été filmé à son insu.
Finalement, le 31 Décembre Pape Boubou Diallo rejoindra le commissariat central de Matam pour prendre service le 4 Janvier avec attestation de prise de service signé par le commissaire.

Chose anodine : la notification de radiation sera émise la date du 31 décembre avec la mention suivante à son article premier : “Pour compter de la date du présent arrêté, la radiation des cadres sans suspension des droits à pension est prononcé à l’encontre de l’agent Pape Boubou Diallo…..en service au commissariat central de Louga .”

Tout ceci prouve que le ministère l’intérieur ne semblait pas avoir assez d’informations sur la procédure de l’administration policière pour avoir mentionner Louga comme lieu de localisation de l’agent Pape Bouba Diallo qui en ce moment avait déjà pris fonction à Matam.

L’hiérarchie policière semble avoir été dans une logique de sanction punitive et le Ministre de l’intérieur qui a signé le décret de radiation dans une dynamique d’exécution d’une décision politique.

La radiation devrait être le dernier recours pour des motivations d’abandon de poste dans ce cas de figure même si les faits étaient avérés.

Cette décision en dit long : prépare t-on les hommes en tenue à choisir leur foi à Dieu à travers leur confrérie religieuse contre une république qui se dit laïque en mutation vers l’athéisme ?

Le personnage de Pape Boubou Diallo même mérite une étude approfondie : En service il a l’unanimité des témoignages d’un officier exemplaire de par sa discipline et son respect du travail aussi bien par ses supérieurs et que ses classes. Dans la vie sociale c’est un ” talibé ” accompli, il n’a pas été aliéné par le système. Pape Boubou connait le respect de la tenue pour avoir vécu avec un père qui a servi pendant 35 ans dans ce corps.

La diabolisation à l’encontre de notre Guide , Cheikh Ahmadou KARA Mbacké a été sans effet raison de l’acharnement sur tout ce qui gravite autour de lui. Le Général KARA est un symbole pour la jeunesse de ce pays et le mouridisme, l’intimidation ne fera qu’accentuer notre amour pour lui.

Nous lançons ainsi un message d’alerte à l’opinion nationale et internationale sur ces dérives politiques basées sur la sanction dans l’administration qui risquent de déstabiliser le Sénégal l’un des rares pays africain ou l’autorité temporel et spirituel ont toujours eu un vécu en parfaite symbiose.

La cellule de communication du Diwane

sanslimitesn

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here