Home Actualités Livraison : un métier en pleine expansion mais très risqué pour ces acteurs

Livraison : un métier en pleine expansion mais très risqué pour ces acteurs

0
La livraison : un métier en pleine expansion mais très risqué pour ces acteurs
La livraison : un métier en pleine expansion mais très risqué pour ces acteurs

Depuis quelques années, un nouveau phénomène économique s’est déclaré au Sénégal et dans les artères de Dakar en particulier. Cette activité en plein essor semble de plus en plus attirer les jeunes. Il s’agit des services de livraison. De nombreuses personnes physiques et morales se sont lancées dans l’aventure.

Le boom que connaît l’activité de livraison peut s’expliquer d’une part par le caractère chronophage de la vie active. Dans ce monde, le temps s’apprécie à sa juste valeur. Pour gagner une ou deux heures de sommeil en évitant de se déplacer pour aller récupérer un colis ou faire des courses par exemple, certaines personnes préfèrent en payer d’autres pour qu’elles s’en chargent à leur place.

La pandémie à covid-19 booste de son côté le secteur dans la mesure où, pour des besoins sécuritaires, les citoyens limitent leurs déplacements au maximum et préfèrent recourir aux services d’un livreur pour certaines de leurs courses.
D’autre part, l’autre raison qui pourrait expliquer le foisonnement des services de livraison dans la ville de Dakar demeure le chômage chronique qui ne cesse de s’alourdir au fil des années. Beaucoup de jeunes disposent d’un temps libre qu’ils peinent à rentabiliser. Et comme il y a toujours de la demande dans le secteur de la livraison, ils se lancent dans l’activité histoire d’arrondir leurs fins de mois.
Pour la plupart, ils intègrent soit une entreprise spécialisée dans le domaine de la livraison ou qui dispose d’un service de livraison pour ses ventes ou, se mettent à leur propre compte et démarchent eux-mêmes leurs clients.
La profession de livreur n’est tout de même pas sans risques. En effet, le livreur peut constituer un danger pour lui-même quant au colis qu’il transporte dans la mesure où un défaut du service ou un colis illicite peut engager sa responsabilité civile, voire pénale.
Dans un autre sens, le livreur peut être physiquement en danger à cause du colis qu’il transporte. Dans certains cas, le simple fait de transporter un ou des objets de valeur expose le transporteur aux dangers que constituent le vol et l’agression.

Témoignages :

Moussa Diallo, 27 ans et s’active dans la livraison depuis 2019

« J’ai commencé la livraison avec mes propres produits avant d’étendre mon marché à d’autres types de livraison. Je pense que les risques de notre métier sont plus grands que les gains qui peuvent en découler. Il peut arriver que l’on ne sache pas ce que nous transportons et cela peut nous causer d’énormes soucis. J’en ai d’ailleurs fait les frais un jour. En effet, une fois, une dame qui m’a remis un paquet et a certifié qu’il contenait le montant de 400 000 FCFA et que devais le livrer à un client. Arrivé chez le destinataire du colis, le paquet a été évalué et il manquait 50 000 FCFA au pactole. ‘‘Quand on a appelé la dame pour le lui notifier, elle a soutenu mordicus que le compte était bon au moment où j’ai réceptionné le colis. Si le destinataire du colis ne s’était pas montré compréhensif, j’allais être obligé de m’acquitter du reliquat de la somme. Sur un autre plan, nous sommes aussi parfois victimes d’accidents de la voie publique pendant notre service et que quand cela arrive, les clients sont plus préoccupé par l’état de leurs colis que par celui de notre santé physique ou de l’état de la moto. Une fois, j’ai subi un accident, malgré mes blessures et l’état de ma moto, je ne pensais qu’à sécuriser mon colis, il contenait des bijoux d’une grande valeur. Il peut arriver également que des malfaiteurs essaient de s’en prendre aux livreurs. »

Boussou Express, livreur à l’entreprise de livraison Tiak Tiak

« Pour moi, le premier risque en tant que jeune femme est d’ordre psychologique, voire émotionnel. En fait, je subis parfois des traitements dégradants de la part de certains clients. Parfois, les clients se comportent de façon dégradante envers ma personne. Quand cela arrive, je me réfugie dans les sanglots. Je ne peux compter le nombre de fois où j’ai pleuré en conduisant, c’est devenu mon exutoire. Alors, pour me préserver des risques d’agressions, je privilégie pour mes livraisons, les zones qui ne sont pas réputées dangereuses. Concernant les dangers liés aux colis, contrairement à certains, j’exige toujours de mes clients qu’ils me dévoilent le contenu de leur colis. Je ne transporte pas de colis dont j’ignore le contenu, je ne badine même pas avec cela. Si tu sollicites mes services en tant que livreuse, tu dois être en mesure de me dire ce qui se trouve dans ton paquet ».

Le paysage de la livraison au Sénégal est un secteur qui connaît un boom sans précédent. Beaucoup de jeunes, sous le joug du chômage chronique, sont attirés dans ce nouveau modèle de business. Comme tous les métiers, celui de livreur comporte lui aussi ses risques. Des risques sur lesquels nos interlocuteurs ont accepté de revenir pour permettre au public d’en cerner les contours. Parmi les risques qui sont le plus souvent revenus, il y a ceux qui sont liés à la personne du livreur et ceux qui sont inhérents aux colis transportés. Dans l’une ou l’autre catégorie, les livreurs font de leur mieux pour les contourner, certains, y arrivant moins bien que d’autres hélas.

 

Mouhamadou Moustapha Dieye

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here